LES TABLES A OUVRAGE

Cette page présente notre collection de petites tables à ouvrage réalisés en collaboration avec des grands artistes du Second Empire, et ornés d’un décor minutieux et délicat de fleurs en porcelaine marquetée, technique mise au point par le talentueux Julien-Nicolas Rivart.

Table à ouvrage

Matériaux : Palissandre, bronze doré, marqueterie de porcelaine
Localisation : France, entre 1850 et 1867
Dimensions : H : 75 cm, L : 63 cm, P : 44 cm
Gravé « TAHAN / PARIS »

Belle table à ouvrage à ornements de bronze

Cette élégante table à ouvrage a été réalisée en bois marquetés par Tahan et ornée sur son plateau d’un décor incrusté de porcelaine breveté par Julien-Nicolas Rivart en 1849.
La table à ouvrage que nous présentons ici est ainsi un témoignage de l’heureuse disposition de Tahan pour le « procédé Rivart ».
Son piétement, ainsi que sa ceinture et les bordures de son plateau sont également agrémentés d’élements rocaille en bronze doré. 

Marqueterie de porcelaine : composition de fleurs

 

Le plateau de notre table à ouvrage est ici orné d’un bouquet de roses et de fleurs des champs : coquelicots, pensées, boutons d’or, campanules et myosotis, qui se détache du fond en marqueterie de bois géométrique. 

détail porcelaine

Détail de la marqueterie de porcelaine

Table à ouvrages

Matériaux : Poirier noirci, loupe d’amboine, acajou, bronze doré, laiton, marqueterie de porcelaine
Localisation : France, entre 1850 et 1867
Dimensions : H : 76 cm, L : 61 cm, P : 45 cm

Table à ouvrage aux campanules blanches et mauves

Cette élégante table à ouvrage est somptueusement ornée sur son plateau des fleurs en incrustation de porcelaine de Julien-Nicolas Rivart. Ce décor floral se détache sur un placage en loupe d’amboine, bois précieux, considéré comme l’un des plus beau qui se caractérise par ses veines riches et capricieuses de dessin rougeâtre, blanc rose ou jaunâtre s’enlacent en une multitudes de nœuds très fins qui se croisent de mille manières différentes. 
Le plateau également souligné par un liseré en bronze doré repose sur quatre pieds galbés. 

Marqueterie de porcelaine aux campanules

La marqueterie de porcelaine se compose d’un jeté de campanules mauves et blanches au rendu naturaliste et extrêmement détaillé. 

Détail porcelaine

Détail de la marqueterie de porcelaine

Table à ouvrage

Matériaux : Poirier noirci, laiton, marqueterie de porcelaine.
Localisation : France, entre 1853 et 1856
Dimensions : H : 74 cm, L : 44 cm, P : 39 cm

Table à ouvrage en poirier noirci

Cette élégante table à ouvrage est décorée des fleurs en incrustation de porcelaine de Julien-Nicolas Rivart.
La sobriété de ce meuble noir et or n’est rompue que par les arabesques de laiton doré qui ornent les quatre pieds, et lui  apportent une touche de luxe.

 

Marqueterie de porcelaine fleurs des champs

 

Le plateau de notre table à ouvrage est ici orné d’un gracieux jeté de fleurs des champs, dont les couleurs fushia, blanches et vertes contrastes avec la sobriété du fond en poirier noirci. 

détail porcelaine

Détail de la marqueterie de porcelaine

Rivart table à ouvrage

Matériaux : Palissandre, bois de rose, bronze doré, laiton, marqueterie de porcelaine
Localisation : France, entre 1850 et 1860
Dimensions : H : 76 cm, L : 55 cm, P : 40 cm

Gravé « RIVART Bte / Rue de Normandie / n°1 à Paris »

Élégante table à ouvrage armoriée

Cette gracieuse table à ouvrage arbore une rare marqueterie de porcelaine de  Julien-Nicolas Rivart. Les deux blasons côte à côte, surmontés d’une couronne de duc et soutenus par une licorne et un griffon, témoignent en effet d’une commande aristocratique.

Marqueterie de porcelaine de roses et de marguerites bleues

Le plateau en acajou accueille en effet un rameau de roses et des marguerites bleues, dont les couleurs éclatantes se mettent mutuellement en valeur.

Les fleurs de porcelaine, immortalisant leur fraîcheur éphémère, sont particulièrement adaptées à décorer ce type d’accessoire de beauté.

détail porcelaine

Détail de la marqueterie de porcelaine

Blason

Détail armoiries

Les armoiries

Ici, nous pouvons reconnaître les armes de la famille Martin du Tyrac de Marcellus, « à la tour donjonnée à dextre », sur l’écu de droite. Le plus célèbre membre de cette famille ancienne fut peut-être Lodoïs de Martin du Tyrac de Marcellus (1795-1861), diplomate et défenseur du patrimoine antique qui œuvra pour l’arrivée de la Vénus de Milo en France. La présence des armes de sa famille à côté d’un autre blason indique une union de deux familles ; ainsi nous avons ici une table à ouvrage offerte à la mariée. C’est pourquoi il s’agit d’un meuble particulièrement élégant et d’une facture recherchée. Sa forme générale rappelle ainsi l’époque de la Régence, et la coquetterie joyeuse de l’aristocratie du XVIIIe siècle.

Promis, pas de spam !

Retrouvez nous

120 rue des Rosiers 93400

+33 (0)6 60 62 61 90

contact@marcmaison.com

Copyright © Marc Maison | 2021

Politique de confidentialité